Comment signaler un accident à votre compagnie d’assurance auto ?

assurance auto

Publié le : 20 novembre 20237 mins de lecture

La souscription d’une assurance, lorsque l’on met un véhicule à moteur en circulation sur le réseau public de la voierie française, est obligatoire. Cette assurance couvre votre responsabilité civile, en cas de blessures causées à autrui ou de dégâts matériels causés par votre véhicule. Si la majeure partie des automobilistes et des conducteurs de véhicules motorisés tous azimuts respectent cette obligation de souscription, peu d’entre eux savent comment agir lorsqu’un sinistre survient. Quelles sont les démarchent à effectuer avant de contacter son assureur, quels sont les délais à respecter pour effectuer sa déclaration, par quels biais peut-on effectuer cette déclaration ? Nous décryptons ici les diverses obligations et les pratiques pérennes dans ce domaine.

Les démarches préalables à une déclaration de sinistre

Si vous vous demandez que faire auprès de mon assurance auto en cas d’accident, sachez que, quelle que soit la compagnie à laquelle vous êtes affilié, certaines démarches s’imposent avant tout contact avec l’assureur. Par exemple, en cas d’accident de la route survenu, quelle que soit votre position, responsable du sinistre ou bien victime, il est fortement recommandé de remplir un constat avec l’autre partie. Votre compagnie d’assurance ne manquera pas de vous réclamer ce document à l’appui de votre déclaration. Ce constat doit inclure le nom et les coordonnées des compagnies d’assurance des deux parties. Adressé ensuite à votre assureur, ce document permettra de déterminer votre droit, ou pas, à une indemnisation. En cas de vol, ou bien de dégradation et de vandalisme impactant votre véhicule, vous devez porter plainte auprès du commissariat avant de contacter votre assureur. La prise de photos des dégâts est recommandée dans tous les cas. Votre assureur vous demandera également le récépissé du dépôt de plainte à l’appui de votre déclaration de sinistre. Que vous passiez ensuite par votre espace personnel sur le site dédié de votre banque, comme le site particuliers.sg.fr , ou bien que vous fassiez un courrier postal de déclaration, ces deux documents, le constat amiable et le dépôt de plainte, selon les cas, seront à fournir.

Les délais légaux de déclaration de sinistre automobile

Tout d’abord, il faut savoir que l’article L.113-2 du Code des assurances implique que la déclaration d’un sinistre automobile à son assureur est obligatoire, en cas d’accident couvert par votre contrat d’assurance. Le législateur n’impose toutefois pas de délais légaux extrêmement précis en la matière. Néanmoins, les compagnies d’assurances s’entendent sur de bonnes pratiques, qui rendent les déclarations crédibles et sérieuses. Ainsi, en matière d’accident automobile, les compagnies d’assurance considèrent que la déclaration doit intervenir sous 5 jours après la survenue du sinistre. En cas de vol, les assureurs laissent deux jours ouvrés aux particuliers pour faire une première déclaration de disparition, qu’il sera possible d’étayer dans un second temps avec les documents de dépôt de plaintes. En cas de dégâts causés à votre véhicule, dans le cadre d’une catastrophe naturelle survenue, vous devez faire votre déclaration de sinistre dans les dix jours suivant la publication officielle de l’arrêté ministériel de catastrophe naturelle avérée.

Les différents canaux de déclarations possibles

A la question: « que faire auprès de mon assurance auto en cas d’accident? », la réponse dépend aussi du canal que vous privilégiez généralement pour communiquer avec votre compagnie d’assurance. La plupart des banques et des compagnies d’assurances proposent notamment des Espaces Personnels en ligne, accessibles via leurs portails Internet respectifs. En vous connectant avec votre identifiant et avec votre mot de passe, vous pouvez déclarer un sinistre en ligne. Il vous faudra remplir un formulaire dédié, et y joindre les versions électroniques, préalablement numérisées, des divers documents nécessaires, constats amiables, dépôts de plaintes, certificats de propriété de véhicules, cartes grises ou encore pièces d’identités en cours de validité. Vous pouvez également joindre votre compagnie d’assurance par téléphone pour faire votre déclaration de sinistre. Les centres de contacts dédiés se multiplient et les conseillers qui vous répondent sont à même d’enregistrer votre déclaration et de vous guider dans les démarches et les suites à donner à la déclaration. Il est également possible d’effectuer votre déclaration par courrier postal adressé à votre assureur, en joignant à votre pli les pièces nécessaires. Le cachet de la poste fait foi en termes de délais de déclaration. Il est recommandé de faire des copies ou de numériser les documents à joindre afin d’en conserver une trace et des copies en cas de perte du courrier ou de réclamations ultérieures. Vous pouvez également effectuer votre déclaration en vous rendant en agence ou dans les bureaux de votre compagnie d’assurance. Il est toutefois recommandé de garder à l’esprit les délais de déclaration évoqués ci-dessus, si vous choisissez ce mode de déclaration. En effet, les rendez-vous en agence bancaire ou dans les bureaux des compagnies d’assurance ne sont pas toujours faciles à obtenir rapidement. Les agences qui vous reçoivent sans rendez-vous existent mais il faut s’armer de patience et venir avec tous les documents afin d’optimiser l’efficacité de la démarche. La déclaration de sinistre auprès de son assureur en cas d’accident survenu, est donc une démarche assez simple via les canaux modernes. Il est toutefois conseillé de ne pas perdre de temps pour effectuer cette démarche. Si la question « que faire auprès de mon assurance auto en cas d’accident ? » vous taraude encore, sachez que la déclaration n’est pas forcément une démarche synonyme d’indemnisation. Il s’agit tout d’abord de prévenir votre assureur. La non déclaration, illégale si le sinistre est couvert par votre contrat, peut être synonyme de perte de confiance et de résiliation du contrat par votre assureur. La démarche peut toutefois aboutir à une indemnisation, cela dépend du type de contrat que vous avez souscrit, du type de sinistre survenu, de votre responsabilité ou non dans le déroulé de l’accident et de l’ampleur des dommages occasionnés.

Conseils pour bien choisir son assurance auto
Un jeune conducteur peut-il conduire n’importe quelle voiture ?

Plan du site