Quels sont les types de franchise en assurance auto ?

La franchise d’assurance auto est le montant que le conducteur doit payer chaque fois qu’il active son assurance automobile pour couvrir les dommages et les accidents partiels. Il s’agit d’un système de coparticipation obligatoire qui influe sur le prix final de l’assurance automobile. Autrement dit, plus la franchise est basse, plus votre assurance sera chère.

Comprendre la franchise

La franchise est le nom donné au tarif que l’assurance facture pour entreprendre la réparation du véhicule dans les cas où une indemnisation complète n’est pas requise. Le montant de la franchise en assurance auto sert de référence pour savoir quand l’assureur prendra en charge les frais de votre voiture. Pour mieux comprendre comment tout cela fonctionne, sachez que vous avez opté pour une franchise qui coûte 150 € et que votre voiture subit un accident qui nécessite une réparation d’un montant de 450 €. Dans ce cas, vous devrez payer 150 € à la compagnie d’assurances, qui prendra en charge le reste, les 300 autres.

Pourquoi existe-t-elle ?

En général, ce que l’on attend de l’assurance, c’est une couverture illimitée. La vérité est que la franchise en assurance auto est une forme de protection de la police, garantissant que l’assuré ne déclenchera pas l’assurance pour les dommages mineurs. De plus, c’est une manière de discipliner l’assuré, de l’inciter à conduire le véhicule avec soin et à assurer sa conservation. De cette façon, vous éviterez de négliger le Code de la route parce que vous vous considérez que, étant assuré, vous ne serez pas sujet aux accidents.

Quels sont les types ?

Les compagnies d’assurances proposent généralement 4 types de franchises, et c’est au consommateur de choisir la plus adaptée à ses besoins.

  • Franchise de base ou commune : c’est le type le plus utilisé dans les devis et sa valeur varie en fonction de l’entreprise qui propose l’assurance. Dans ce modèle, le consommateur paie moins, mais la franchise a une valeur plus élevée, ce qui fait que l’assuré n’a recours à une couverture qu’en cas de dommage majeur.
  • Franchise réduite : ce type présente généralement la moitié de la valeur de la franchise de base. Dans ce cas, le prix de l’assurance est plus élevé et le consommateur pourra l’utiliser plus souvent pour couvrir les réparations.
  • Franchise prolongée ou augmentée : dans cette modalité, la valeur de la franchise est généralement le double de la franchise de base, le prix de l’assurance étant moins cher. Ainsi, le consommateur est prêt à supporter des frais de réparation faibles, moyens, voire importants, se souciant de ne déclencher l’assurance qu’en cas d’accident très grave, voire de perte totale du véhicule.
  • Franchise exonérée : ce type n’est pas proposé par tous les assureurs, car, comme son nom l’indique, une assurance avec franchise exonérée ne facture pas de franchise en assurance auto. Ainsi, son prix peut-être beaucoup plus élevé.
Quelle assurance auto pour votre voiture électrique ?
Les garanties minimales d’une assurance auto